juin 28, 2020

La souffrance présente et la gloire qui nous attends

Prédicateur:
Passage: Romains 8:18-25
Type De Service:

Série : Hors-série
Titre : La souffrance présente et la gloire à venir
Rom 8.18-25

RESUME

L'espérance dans la promesse de Dieu de renouveler toutes choses, nous soutient à travers toutes les souffrances. Sans exception tous les humains vivent dans la souffrance sous une forme ou une autre, à un moment ou un autre de leur existence. Cette souffrance est le résultat de la malédiction que Dieu a prononcée sur l’humanité lorsque nos premiers parents Adam et Ève lui ont désobéi. Puisque cette malédiction s’étend aussi à la nature physique, il y a un désordre dans le fonctionnement de toute la terre, produisant à son tour des sources de souffrance pour les humains. Ainsi, le monde physique soupire après le rétablissement à son état original, et les chrétiens soupirent après la gloire de Dieu qui accomplira ce rétablissement du monde physique, mais aussi qui transformera leur corps marqué par la fragilité et la souffrance en un corps complètement délivré des infirmités et de la corruption. Heureusement que c’est exactement ce que Dieu a promis ; Il a promis de délivrer ceux qui ont confiance en Lui de la corruption de leur corps, et de délivrer la création de sa malédiction. Comme enfants de Dieu, nous saisissons cette promesse de tout notre cœur, et c’est ainsi que l’espérance dans la promesse de Dieu de renouveler toutes choses nous soutiendra à travers toutes les souffrances.

Question 1
Y a-t-il des souffrances auxquelles tu fais face de temps en temps dans cette vie ? Et même est-ce que tu vis présentement une souffrance ? Comment est-ce que l’espérance que Dieu renouvellera toutes choses peut-elle te soutenir dans toutes tes souffrances, aujourd’hui, demain et jusqu’à ce que le Seigneur t’appelle ?

Question 2
Nous avons entendu dans le message que «l’espérance biblique est l’attente confiante que Dieu accomplira le salut qu’Il nous a promis. L’espérance c’est attendre patiemment ce que nous savons qu’il va arriver. Ce n’est pas un optimisme vide de sens ; c’est une confiance dans le fait que Dieu fera en sorte que ce qu’Il a promis se réalise.» On peut dire que dans ce paragraphe, le mot qui décrit la tâche la plus difficile pour nous à accomplir c’est le mot «patiemment». Quelles sont vos réflexions personnelles à ce sujet ?

Question 3
Il serait très approprié et recommandé de saisir cette occasion pour apprendre par cœur Rom 8.18 «J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.» Ne voudriez-vous pas relever ce petit défi de mémorisation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *